Ambassade de Monaco en France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ambassade de Monaco en France
Drapeau de Monaco
Monaco
Vue de la mission diplomatique
Ambassade de Monaco à Paris.

Lieu 22 boulevard Suchet
Paris 75016
Coordonnées 48° 51′ 36″ nord, 2° 15′ 58″ est
Ambassadeur Christophe Steiner
Nomination 2019
Site web http://ambassade-en-france.gouv.mc/
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Ambassade de Monaco en France
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Ambassade de Monaco en France

Voir aussi : Ambassade de France à Monaco
Armoiries de Monaco sur l'ambassade.

L'ambassade de Monaco en France est la représentation diplomatique de la Principauté de Monaco auprès de la République française. Elle est située 22 boulevard Suchet dans le 16e arrondissement de Paris, la capitale du pays. Son ambassadeur est, depuis 2019, Christophe Steiner, qui est aussi ambassadeur de Monaco auprès de la Principauté d'Andorre[1].

L'ambassade[modifier | modifier le code]

L'ambassade de Monaco est située depuis 1984 au 22 boulevard Suchet, dans le 16e arrondissement de Paris.

Histoire[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 1980, le bâtiment abritait l'ambassade de Syrie.

Ambassadeurs de Monaco en France[modifier | modifier le code]

Date de
nomination
Date de prise
de fonction
Date de remise des
lettres de créance
Date de nomination
auprès d'Andorre
Ambassadeur
[JM 1] [JORF 1] [JM 2] Jacques Boisson (premier ambassadeur auprès d'Andorre)
[JM 3] [JORF 2] [JM 4] Jean Pastorelli
[JM 5] [JORF 3] [JM 6] Sophie Thévenoux
[JM 7] [JORF 4] [JM 8] Claude Cottalorda
[JM 9] [JORF 5] Christophe Steiner

Relations diplomatiques[modifier | modifier le code]

Le premier traité, dit de Péronne, entre la France et Monaco date du . Conclu entre le Prince Honoré II de Monaco et le roi Louis XIII de France, il reconnaît la liberté et la souveraineté du Prince de Monaco. Après une période tourmentée, de la Révolution française à l'influence du Royaume de Piémont-Sardaigne, les relations entre les deux pays sont fixés par un traité de 1861 signé par Napoléon III et Charles III. Par le traité de Paris du 17 juillet 1918 (repris dans le traité de Versailles de 1919), la France s'engage à défendre l'indépendance et la souveraineté de la Principauté de Monaco, tandis que Monaco exerce ses droits de souveraineté en conformité avec les intérêts supérieurs français. Le traité de 1945 puis l'accord de 1963 ont défini ces relations. En vigueur depuis 2005, un nouveau traité signé avec la France le [2] a permis la création d'ambassadeurs étrangers à Monaco et d'ambassadeurs de Monaco dans les pays étrangers, en consacrant ainsi le principe de réciprocité sur le plan de la représentation diplomatique.

Les principautés de Monaco et d'Andorre entretiennent des relations diplomatiques depuis le . L'ambassadeur de Monaco en résidence à Paris est accrédité auprès de la principauté d'Andorre[1].

Consulats[modifier | modifier le code]

Il existe quatre consulats de Monaco en France basés à :

Références[modifier | modifier le code]

Dans le Journal de Monaco (JM) :

  1. Ordonnance souveraine no 692 du 25 septembre 2006, JM no 7775 du 29 septembre 2006, p. 1788.
  2. Ordonnance souveraine no 1.054 du 13 avril 2007, JM no 7804 du 20 avril 2007, p. 639.
  3. Ordonnance souveraine no 1.700 du 30 juin 2008, JM no 7868 du 11 juillet 2008, p. 1381.
  4. Ordonnance souveraine no 2.007 du 17 décembre 2008, JM no 7892 du 26 décembre 2008, p. 2706.
  5. Ordonnance souveraine no 3.301 du 14 juin 2011, JM no 8021 du 17 juin 2011, p. 1159.
  6. Ordonnance souveraine no 3.494 du 27 octobre 2011, JM no 8041 du 4 novembre 2011, p. 2170.
  7. Ordonnance souveraine no 5.270 du 30 mars 2015, JM no 8219 du 3 avril 2015, p. 800.
  8. Ordonnance souveraine no 5.419 du 15 juillet 2015, JM no 8235 du 24 juillet 2015, p. 1934.
  9. Ordonnance souveraine no 7.220 du 22 novembre 2018, JM no 8411 du 7 décembre 2018.

Dans le Journal officiel de la République française (JORF), sur Légifrance :

  1. Remise de lettres de créance, JORF no 267 du 18 novembre 2006, p. 17322, texte no 1, NOR MAEP0650115G.
  2. Remise de lettres de créance, JORF no 217 du 17 septembre 2008, p. 14287, texte no 1, NOR MAEP0850067G.
  3. Remise de lettres de créance, JORF no 299 du 27 décembre 2011, p. 22276, texte no 2, NOR MAEP0750061G.
  4. Remise de lettres de créance, JORF no 158 du 10 juillet 2015, p. 11770, texte no 1, NOR MAEP1514199X.
  5. Remise de lettres de créance, JORF no 90 du 16 avril 2019, texte no 1, NOR EAEP1911030X.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]