153P/Ikeya-Zhang

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
153P/Ikeya-Zhang
Description de cette image, également commentée ci-après
La comète Ikeya–Zhang photographiée le .
Caractéristiques orbitales
Époque 13 octobre 2002
(JD 2456640.5)
Demi-grand axe 51,2136 UA
Excentricité 0,990098
Périhélie 0,507141 UA
Aphélie 101,9200 UA
Période 366,5101 ans
Inclinaison 28,1199°
Dernier périhélie 18 mars 2002
Prochain périhélie 1er septembre 2362

Caractéristiques physiques
Découverte
Découvreurs Kaoru Ikeya, Zhang Daqing
Date 1er février 2002
Désignations C/1661 C1
C/2002 C1

La comète Ikeya–Zhang (池谷-張彗星, en chinois et japonais, désignation officielle 153P/Ikeya–Zhang) est une comète périodique qui a été découverte indépendamment par les deux astronomes amateurs chinois Zhang Daqing et japonais Kaoru Ikeya le dans la constellation de la Baleine.

Découverte[modifier | modifier le code]

Le , l'astronome chinois Zhang Daqing de Kaifeng découvre une nouvelle comète dans la constellation de la Baleine. Lorsqu'il rapporte sa découverte à l'Union astronomique internationale, il découvre que l'astronome japonais Kaoru Ikeya l'a déjà découverte un peu plus tôt, du fait que l'heure du coucher du soleil au Japon est antérieur à la Chine. D'après la tradition, comme leur découverte fut indépendante, la comète a été nommée d'après leurs deux noms, initialement désignée C/2002 C1 (Ikeya-Zhang). P. M. Raymundo, à Salvador, au Brésil, a également découvert la comète indépendamment, une demi-journée après Ikeya[1]. Par ailleurs, trois observations antérieures à la découverte, prises par l'équipe de Palomar Mountain/NEAT le 25 août 2001, furent retrouvées[1].

Il est probable que cette comète a déjà été observée en 1661 (341 ans plus tôt) par l'astronome polonais Johannes Hevelius. Une comète brillante similaire a également été enregistrée par des astronomes chinois en 1661. Cette apparition a la désignation C/1661 C1[2]. Outre par Hevelius, la comète fut observée en Chine, en Corée et au Japon[1].

Des observations des deux passages précédents, en 877 et en 1273, furent ensuite retrouvées. En 877, la comète a été vue en février au Japon et en mars en Europe. À noter qu'une comète fut aussi observée en mai 877 en Chine, mais il s'agit d'une comète différente. En 1273, la comète fut observée en février au Japon et en Corée. À noter qu'une comète fut également observée en Chine en avril 1273, mais il s'agit à nouveau d'une comète différente[1].

Les passage autours des années 77 et 459 n'ont pas été identifiés à des observations[1]. Le prochain passage de la comète est prévu pour l'année 2362[1].

Orbite[modifier | modifier le code]

Les orbites des trois comètes Halley, Borrelly et Ikeya–Zhang, trajectoires en turquoise, croisant les orbites de Jupiter, Saturn, Uranus et Neptune, trajectoires en vert.
Les orbites des 3 comètes périodiques, Halley, Borrelly et Ikeya–Zhang, croisant celles des planètes externes. Ikeya–Zhang est à droite.

En tant que comète périodique ayant été observée à au moins deux périhélies, elle a reçu la désignation permanente « 153P ». Il s'agit de la comète classée comme périodique (c'est-à-dire ayant un préfixe « P ») qui a la plus longue période orbitale connue avec 366,51 années — certaines comètes à longue période, classées comme « non périodiques » au sens de l'UAI, ayant néanmoins des périodes plus longues. Elle est passée à son périhélie le , avec une magnitude apparente de 3,5, devenant la comète la plus brillante depuis 1997.

Sources[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f Hasegawa et Nakano 2003.
  2. (en) « 153P/Ikeya-Zhang », sur cometography.com (consulté le 22 mai 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]